9 fév

Les organisations publiques traitent différentes informations et données dans le cadre de leurs missions, le principe est de les rendre disponible sous des formats ouverts (csv, xml, kml, …) dans un souci de transparence et d’interopérabilité. Nous avons envie d’y croire. Ces données sont variées

  • Cartographies
  • Urbanisme et espaces verts
  • Etablissements publics et lieux touristiques
  • Réseaux urbains et mesure (eau, énergie, transports, …)
  • Des événements

Suivant le mouvement initié par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, l’état français s’est doté, début décembre 2011, d’un site pour publier ses données publiques ouvertes. http://www.data.gouv.fr/

JPEG - 129 ko
http://www.data.gouv.fr/

Cette plate-forme a été mise en œuvre par la mission Etalab, placée sous l’autorité du Premier ministre, dans le cadre du développement de l’administration électronique. Elle permet de récolter et de rendre accessible les données publiques des administrations.
Etalab a aussi défini une licence ouverte pour permettre une utilisation libre et gratuite des données.
Pour l’instant la plate-forme annonce 352 000 jeux de données publiques transmises par 90 producteurs (ministères, INSEE, BnF, …), mais seul 1% des fichiers sont ouverts, les autres étant des fichiers Excel (.xls) ou Word (.doc) qui sont des formats propriétaires, quid de l’interopérabilité ?

Le collectif Regards Citoyens est à l’origine de plusieurs initiatives dans le monde des données publiques ouvertes, et notamment du site www.debug-data-gouv.fr qui permet de signaler les erreurs de la plate-forme data.gouv.fr afin de contribuer à son amélioration.

Lire la suite

 
 

Catégories

 
 
Retour accueil  | Nous contacter  | Suivre la vie du site Flux RSS  | SPIP